Première acquisition immobilière : mode d'emploi

29 MAI 2018

Si vous voulez accédez pour la première fois à la propriété, c'est le bon moment ! Le prêt immobilier pour les primo-accédants se révèle très intéressant. Voici quelques conseils pour orienter votre recherche de bien et pour le financer, avec ou sans recours à un courtier en crédit immobilier.

Investir dans l'immobilier c'est s'engager financièrement pour plusieurs années. Vous avez peur de faire les mauvais choix? Pas de panique. Il suffit juste de prendre quelques précautions. Évaluez déjà le profil du bien : étages, nombre de pièces, localisation, environnement… Pour éviter les mauvaises surprises, n'oubliez pas de prêter attention à la qualité de construction, notamment vérifiez l’isolation thermique, l’isolation phonique...
Ensuite soyez attentif au prix au mètre carré des appartements ou maisons que vous visitez afin d’être certain d’acheter au prix du marché ! Renseignez-vous sur les charges de copropriété mais également sur les impôts locaux : dépenses obligatoires, ils doivent bien entendu figurer dans votre budget général. S’il est difficile de les évaluer précisément en amont, vous pouvez vous informer auprès du service des impôts fonciers de la commune et obtenir ainsi une estimation du montant.

Neuf ou ancien ?

Pour un primo-accédant, sachant bricoler, il est souvent préférable, sur un plan financier, d’acheter un bien à réhabiliter ou à rafraîchir. Autre argument en faveur de l'ancien : la difficulté à se projeter lorsque l'on achète sur plan. Il n'est pas toujours évident de s'imaginer à quoi ressemblera le projet lorsqu'il sera terminé… Par ailleurs les prix dans le neuf sont plus élevés que dans l’ancien, mais un bien neuf permet de faire des économies sur le long terme : économies d’énergie, absence de travaux « pour au moins 10 ans » grâce aux garanties de parfait achèvement, biennale et décennale. Reste que de manière générale, le neuf correspond mieux à un investissement locatif, pour des personnes ayant déjà une résidence principale et cherchant un moyen de défiscalisation.

Souscrivez un prêt immobilier dédié aux primo-accédants

Bien informé, après avoir épluché les petites annonces internet et fait le tour des agences immobilières, vous vous êtes finalement fixé sur un bien. Place désormais au financement. La première étape est la détermination de l’apport que vous allez pouvoir investir. Avant de vous tourner vers les banques pour contracter un prêt, faites le point sur vos revenus, vos charges et vos éventuels crédits en cours pour calculer le montant des mensualités que vous pourrez supporter. Pensez aussi qu'il existe de nombreuses aides pour financer un premier achat immobilier. Renseignez-vous sur celles auxquelles vous pouvez prétendre, comme le prêt à l’accession sociale (PAS) et le fameux prêt à taux zéro (PTZ). Bonne nouvelle : ce dispositif, a été prorogé jusqu'en 2021. Pour vous aider à réaliser votre projet, certaines banques vous proposent en tant que primo accédants, des prêts spécifiques plus avantageux, tenant compte de votre situation.

Bon à savoir

Simplifiez-vous la vie avec un courtier en crédit immobilier.

Se repérer parmi la variété d’acteurs bancaires peut toutefois s’avérer assez complexe. Monter un dossier n'est pas non plus une chose facile. Vous êtes perdu et vous souhaitez être accompagné dans votre recherche de financement ? Optez pour un courtier en crédit immobilier. C'est son travail : il connait le marché et sait comparer les offres pour vous faire gagner du temps.
Il négociera pour vous les conditions de prêts immobiliers pour primo-accédant, dont l’assurance. Un contrat vous lie alors avec votre courtier, aussi pensez à budgéter les frais de courtage, et envisagez un éventuel changement de banque principale.