Roulez bien assuré, c'est miser sur la sécurité

14 NOVEMBRE 2018

Assurer sa voiture est une obligation. Mais au moment de souscrire, il n'est pas toujours évident de faire son choix. Un conseil : passer en revue les contrats de différents acteurs pour bien évaluer le type de couverture et les garanties qu'on vous propose. 

Avant toute chose, faites le tour de vos attentes, de vos besoins et de votre profil d’utilisation (à titre personnel ou professionnel, consommation intensive ou non…).  Ce qui vous permettra de mieux qualifier le type d'assurance dont vous avez besoin et d'obtenir les tarifs de base de l'assureur. Et de là, découlera votre choix.

L’assurance Auto de La Banque Postale : une offre complète qui s’adapte à vos besoins

Trois formules au choix

La plus économique, "au Tiers"(1), offre une assistance au véhicule 24h/24 et 7j7 et couvre, avec la responsabilité civile, les dommages causés à un tiers ou à son véhicule en cas de sinistre. Idéale pour les jeunes conducteurs qui disposent d'un budget auto contraint. 

La seconde, « Tiers + Dommage » (1), vous permet de bénéficier d'une protection contre les risques les plus courants : vol, les bris de glace, incendies, événements climatiques… Si vous choisissez La Banque Postale, sachez que cette formule donne, en plus, accès à des options qui renforceront la protection de votre véhicule, comme la Garantie de la valeur à dire d’expert majorée de la 5ème à la 10ème année du véhicule, ou la Garantie Rétroviseurs et optiques arrières… 

Enfin la formule « Tous Risques » (1)  qui offre le plus haut niveau de protection, y compris en cas de sinistre responsable. C'est l'option retenue par une majorité de conducteurs, 48 %, selon l'automobile Club Association. Ses principaux atouts ? La Garantie de la Valeur d’Achat jusqu’aux 3 ans du véhicule puis valeur à dire d’expert majorée jusqu’aux 10 ans du véhicule qui permet un remboursement à la valeur d’achat de votre véhicule jusqu’à ses 3 ans puis une indemnisation à hauteur de l’expertise majorée  jusqu’à 40 % suivant l’âge du véhicule.  

Le calcul du bonus-malus

Vous voilà au courant des différentes formules proposées par La Banque Postale. Reste ensuite à évaluer le montant de votre cotisation. Celle-ci est notamment modulée en fonction de votre bonus-malus, lui-même calculé selon un coefficient. Votre coefficient bonus-malus est mentionné sur votre dernier avis d’échéance. Sachant que toute année passée sans accident entraîne une réduction de 5 % (c'est le bonus), appliquée au coefficient de l'année précédente. En pratique, il faut treize ans sans accident responsable pour atteindre le bonus maximal, qui est de 50 %. A l'inverse, tout accident entraîne un malus. Si vous êtes à 100 % responsable du sinistre, cela donne lieu à une majoration de 25 % de votre coefficient. Avec un maximum de 3,5 (c’est-à-dire 350 % de majoration pour six accidents responsables la même année). Si vous êtes partiellement responsable, la majoration est réduite de moitié (12,5 %).
Finalement, il faut opter pour une formule personnalisée en fonction de son profil. C'est la meilleure façon de ne pas faire fausse route !

Articles associés

(1) Dans les limites et conditions prévues aux Conditions Générales et Particulières de votre contrat d’Assurance Auto.

LA BANQUE POSTALE ASSURANCES IARD - S.A. au capital de 136 440 000 €. Siège social : 34 rue de la Fédération 75015 Paris. RCS Paris 493 253 652. Entreprise régie par le Code des assurances.

La Banque Postale Assurances IARD délègue la gestion des prestations d’assistance à MUTUAIDE ASSISTANCE - S.A. au capital de 9 590 040 €. Siège social : 8-14 avenue des Frères Lumière 94368 Bry-sur-Marne CEDEX. 383 974 086 RCS Créteil. Entreprise régie par le Code des assurances.