Envie de vous engager comme
bénévole ? Lancez-vous !

08 AOÛT 2016

Vous avez déjà envisagé de rejoindre une structure en tant que bénévole mais vous ne savez pas par où commencer ? Culture, humanitaire, sport… la France compte plus d’un million d’associations (1) et donc autant d’opportunités de s’engager !  Et si, à votre tour, vous trouviez celle qui vous convient ? Faisons le point sur la marche à suivre.

Un impératif en amont : bien vous préparer

Avant toute chose, il est nécessaire de se poser les bonnes questions. Être bénévole, c’est un engagement mais cela doit rester une activité menée avec plaisir et envie. Pour éviter toute mauvaise surprise et déception, faites le point sur la nature de votre futur engagement et vos attentes. Dans un premier temps, déterminez le temps que vous êtes prêt à y consacrer (bien sûr, aucun contrat ne vous lie mais l’association comptera sur vous), vos compétences et, pour certains secteurs, votre résistance morale. Si vous avez une idée du domaine dans lequel vous voulez donner de votre temps, c’est le moment de le clarifier. Vous pouvez aussi vous demander si vous préférez travailler en équipe ou bien seul, sur le terrain, dans les locaux de l’association ou tout simplement chez vous. Cela vous permettra de mieux cibler les associations qui peuvent vous convenir. 

Les lieux à connaître pour se renseigner

Une fois que vous avez affiné votre volonté d’engagement, il vous faut maintenant partir en quête de votre future mission ou association.

  • Rendez-vous à la Maison des Associations de votre ville. Ces espaces regroupent les associations locales dans le but de les soutenir, les aider, les faire connaître et les faire entrer en relation avec de futurs bénévoles (2). Vous pourrez ainsi rencontrer des membres d’associations qui vous intéressent pour avoir une idée plus précise de ce que vous pourrez y faire.
  • Si vous n’avez pas de Maison des Associations à proximité, vous pouvez vous rendre dans votre mairie pour avoir accès à l’annuaire des associations locales (3). 

Jetez un coup d’œil sur Internet

Autre option pour trouver une mission : surfez sur le web ! Même s’il est aujourd’hui impossible de se procurer une liste de toutes les associations françaises existantes, des plateformes ont été créées pour mettre en relation les bénévoles et les associations. Parmi les 3 plus connues :

L’avantage de ces plateformes ? Pouvoir filtrer la recherche en y indiquant votre département ou votre ville, la date de début de la mission, vos disponibilités, vos compétences, le domaine d’activité ou encore la cause de la mobilisation.

Si vous savez précisément quelle association cibler, celle-ci possède certainement un site qui vous permettra de savoir comment la rejoindre. 

Et si votre entreprise vous donnait un coup de pouce ?

Etre bénévole tout en étant actif n’est pas du tout incompatible. Certaines entreprises prévoient différents types de congés pour permettre à leurs salariés de s’engager ponctuellement ou régulièrement en tant que bénévole (4).

  • Le congé solidaire autorise le salarié à partir entre deux et quatre semaines dans un pays du Sud avec une association et avec un éventuel soutien de l’entreprise pour les frais de mission.
  • Le congé de solidarité internationale permet quant à lui un départ plusieurs mois avec une association humanitaire. Le contrat de travail est suspendu durant la mission et à son retour, le salarié réintègre son poste ou un équivalent.

Bénévole ou volontaire ?

Dernier point, mais pas des moindres : attention à ne pas confondre le bénévolat et le volontariat. Un bénévole s’engage librement pour mener une action mais n’est pas rémunéré. Le volontaire est, quant à lui, indemnisé par l’Etat et l’organisme pour lequel il s’engage, et travaille à temps plein pour une durée définie et avec une mission précise. Les formes de volontariat les plus connues sont le Service Volontaire Européen, le Service de Solidarité Internationale ou encore le Service Civique (5).