Assurance ski : est-ce utile ?

14 OCTOBRE 2019

A l’approche du début de la saison de ski, vous vous demandez peut-être comment être bien assuré pour la pratique du ski. Car on n’est jamais à l’abri d’un pépin physique ! Mais est-ce vraiment nécessaire ? Car vous êtes déjà couvert dans la plupart des cas. Voici un petit résumé des éléments à vérifier afin de peser le pour et le contre et de faire le bon choix avant de vous lancer sur les pistes.

Première règle à suivre : avant de partir, regardez de près les conditions d’application de vos contrats d’assurance (habitation, mutuelle, responsabilité civile…) pour voir si vous êtes couvert et pour quoi. Veillez aussi à bien examiner les plafonds pour valider qu'ils correspondent bien à votre niveau de pratique.
Au ski, il y a deux grands risques auxquels vous pouvez être confronté : les dommages personnels lorsque vous êtes victime d'un accident et les accidents dont vous êtes à l'origine et qui affectent une tierce personne. Dans les deux cas, votre responsabilité civile est en général couverte par votre assurance multirisque habitation. Mais aussi, bien souvent par les cartes bancaires. Sachant que pour être couvert, il faut avoir payé tout ou partie des frais associés à la pratique du ski avec la carte en question.

Assurance tout risque physique avec la carte bleue ?

Si vous vous blessez, les frais de santé (médecin, rééducation, etc.) et d’hospitalisation seront pris en charge par l’organisme d’assurance maladie et par tout autre organisme de prévoyance ou organisme mutualiste auquel vous cotisez. Et la carte bancaire prendra le reste à charge, autrement dit les frais médicaux engagés non remboursés par les organismes auxquels vous cotisez. Si par ailleurs vous avez souscrit une garantie contre les accidents de la vie (GAV), elle interviendra aussi en cas d’incapacité permanente, sous réserve que la pratique du ski n’en soit pas exclue.
Quid en cas d'évacuation ? Là encore, la carte bancaire peut s'avérer très utile, à condition d'avoir souscrit la garantie d’assurance « Neige et Montagne ». Elle prévoit la couverture des frais des premiers transports entre le lieu de l’accident et le centre médical en cas d’accident sur une piste de ski ouverte
Attention : cela concerne uniquement les cartes haut de gamme Visa Premier, Visa Platinum, Visa Infinite… sauf quelques exceptions : la garantie « Secours sur piste » peut en effet faire partie des garanties d’assistance proposées par la Carte Visa Classic, mais elle n’est pas proposée par défaut par toutes les banques. Le rapatriement au domicile peut également être pris en charge grâce à votre carte (y compris Carte Visa Classic). De même que si vous blessez quelqu'un : une assurance peut être incluse dans la garantie offerte par les cartes haut de gamme.

Vol, perte, annulation

La garantie « Neige et Montagne » des cartes très haut de gamme (Visa Infinite, Visa Platinum) prévoit le remboursement en cas de bris accidentel du matériel de ski personnel et le bris ou le vol du matériel en location auprès d’un professionnel. Les cartes haut de gamme peuvent rembourser également tout ou partie des frais d'annulation de votre séjour, comme les cours de ski non utilisés suite à un accident, idem pour les forfaits, …

Vous voilà averti. Certes, cela peut vous paraitre fastidieux de regarder les contrats dans les moindres détails mais mieux vaut prévenir que guérir. En France*, l'an dernier, 131 409 accidents avaient été constatés sur les premiers jours de pratique !

* http://www.leparisien.fr/sports/le-ski-ca-se-prepare-en-salle-14-12-2018-7968633.php

Alors dans quel cas prendre une assurance ski spécifique ?

  • Si vous n'avez aucun contrat d’assurance 
  • Si vous pratiquez le hors-piste (il fait souvent partie des exclusions de garantie des contrats)
  • Si vous avez une mutuelle qui ne propose pas de plafonds de remboursements suffisants
  • Si vous avez une carte bancaire ne proposant pas de garanties d’assurances correspondantes à votre pratique du ski
  • Si vous voyagez avec une personne qui ne fait pas partie de votre famille (un ami de votre enfant, par exemple)

Dans ce cas, et suivant votre pratique du ski, une assurance accident ski peut vous être très utile.