Faire jouer son assurance emprunteur dans le cadre d'une perte d'emploi
En cours de chargement

En cours de chargement

Faire jouer son assurance emprunteur dans le cadre d'une perte d'emploi

Lorsque vous souhaitez réaliser un emprunt auprès d’un établissement de crédit, dans la majorité des cas il est nécessaire de souscrire une assurance emprunteur pour garantir votre emprunt. C'est une sécurité pour vous et votre famille, c'en est une aussi pour l’organisme de crédit.

L’assurance emprunteur est une assurance qui garantit la prise en charge de tout ou partie des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un crédit en cas de survenance de certains événements, le plus souvent le décès, la perte totale et irréversible d'autonomie, l’invalidité permanente, l’incapacité temporaire de travail et la perte d'emploi. Explications.

Assurance emprunteur et crédit immobilier : quelles sont les règles ?

Selon votre situation, les mensualités de cotisation de votre assurance de prêt immobilier sont calculées soit en fonction du montant de votre prêt, soit en fonction de ce qu'il vous reste à rembourser.

Une fois le questionnaire santé étudié, l'assureur évalue le risque et adresse une proposition d'assurance à l’emprunteur. Elle précise, notamment les garanties pour lesquelles il accorde la couverture, les exclusions, le montant de la cotisation mensuelle et le coût de l’assurance sur la durée totale du crédit.

Assurance emprunteur : qui paie quoi si vous achetez à deux ?

Si vous souhaitez souscrire un prêt immobilier à deux, vous devrez rembourser le crédit selon les modalités de remboursement convenues avec votre banque. Il en est de même pour l'assurance emprunteur. Pour autant, si en tant qu'époux, il importe de rembourser votre crédit de façon solidaire, vous n'êtes pas contraints d'être assurés au même niveau.
Si le prêt est établi au nom de plusieurs personnes (co-emprunteurs), vous devez préciser à l’assureur la part du capital assurée pour chacun (la quotité assurée).

Dans le détail, si vos revenus se révèlent plus importants que ceux de votre partenaire, la part de capital à garantir et donc le montant de votre assurance emprunteur peut (et doit) être plus conséquente que celle de votre époux. C'est ce que l'on appelle la quotité.

Par exemple, si vous êtes deux co-emprunteurs, vous pouvez : 

  • soit vous assurer chacun pour la totalité du capital. Si l’un des co-emprunteurs décède, l’assureur remboursera à l’organisme de crédit la totalité du capital restant dû;
  •  soit vous assurer l’un et l’autre pour une partie du capital. Si par exemple chacun des co-emprunteurs est assuré à hauteur de 50%, en cas de décès de l’un d’entre eux, l’assureur règlera à l’organisme de crédit la moitié du capital restant dû.

Choisir sa quotité d’assurance de prêt n’est pas une problématique à prendre à la légère, et les préconisations de votre assureur ne doivent pas être négligées.
La quotité d’assurance de prêt correspond à la part du capital emprunté couverte par l’assurance. Elle diffère en fonction du nombre de personnes concernées par l’emprunt. Pour un emprunteur unique, la quotité d’assurance est, sans surprise, fixée à 100 % afin que l’intégralité du crédit immobilier soit couverte.
Mais lorsqu’on emprunte à deux, par exemple en couple, plusieurs alternatives sont possibles :

  • Quotité d’assurance de prêt à 50 % pour chaque emprunteur : la quotité d’assurance est répartie à moitié entre les deux co-emprunteurs. Si l’un d’entre eux décède, par exemple, la moitié du crédit sera prise en charge par l’assurance. Le second devra continuer à rembourser le reste du capital dû.
  • Quotité d’assurance de prêt à 100 % pour chaque co-emprunteur : c’est la formule la plus protectrice, dite aussi « à 200 % ». Chacun est complètement couvert. Si un risque se réalise (décès, invalidité…), l’intégralité du crédit sera remboursée par l’assureur.
  • Quotité d’assurance de prêt inégale, à 40 %-60 %, 30 %-70 %... : un des 2 emprunteurs est assuré sur une quotité plus importante. Cette option est souvent choisie en fonction des niveaux de revenu (et donc des capacités de remboursement) de chacun. L’emprunteur disposant du revenu le plus élevé aura logiquement la quotité la plus haute, pour que son conjoint soit suffisamment protégé en cas de décès.

La quotité de 100% est exigée pour une personne empruntant seule. Lorsque le prêt est consenti à deux co-emprunteurs, chacun peut être assuré à concurrence de 20 % à 100 %, avec un minimum obligatoire de 100% et un maximum de 200% par prêt.
En tant que co-emprunteur, vous pouvez tout à fait choisir de couvrir votre prêt à 100%. Ce qui signifie que si vous faites chacun ce choix, votre prêt peut être couvert à 200%. L'avantage de ce choix tient au fait que si chacun des membres du couple opte pour une assurance de prêt à 100%, le prêt est alors entièrement remboursé si l'autre membre du couple venait à décéder par exemple. Il s'agit d'un moyen efficace pour rembourser votre crédit et sécuriser votre patrimoine. Tout en sachant qu'une assurance emprunteur peut aussi vous permettre de vous prémunir face à d'autres aléas de la vie comme l'invalidité.

Enfin, sachez que la souscription d'une assurance emprunteur peut aussi inclure une protection en cas de perte d'emploi. Une assurance chômage qui peut, sous conditions, prendre en charge une partie ou la totalité de vos mensualités de remboursement et qu'il importe aussi de considérer lorsque vous souscrivez un crédit immobilier. Dans tous les cas, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller.