3 conseils pour anticiper sa retraite

17 AVRIL 2018

La clé pour bien vivre sa retraite, c'est de se préparer à ce changement de vie. Un sujet d'autant plus important aujourd'hui que le vieillissement de la population augmente et que le gouvernement envisage une modification en profondeur du régime des retraites. C'est dans ce contexte que s'est déroulé le Salon des Seniors du 5 au 8 avril 2018 à Paris, Porte de Versailles.

« Le budget d'un foyer de retraités évolue avec, d'un côté, les dépenses en moins (enfants partis, emprunts remboursés) et de l'autre des possibles coûts en plus (parents à financer, voyages plus nombreux…). La retraite s'anticipe et se prépare pour, le moment venu, en profiter le plus possible » témoigne Hervé Sauzay, commissaire général du Salon des Seniors et directeur de l'Institut Français des Seniors.

Et non, le monde ne tourne pas qu’autour des millennials ! Selon les estimations de l'INSEE, alors qu'en 2016, la France comptait 21 000 centenaires, elle pourrait en compter 270 000 en 2070, soit treize fois plus.

Profiter de la vie

Vous allez être bientôt à la retraite ? Vous faites donc partie de cette génération qui entend bien continuer à consommer toute une diversité de produits et de services, à condition qu’ils soient adaptés à leurs besoins. A titre d’illustration, 54% des seniors déclarent voyager régulièrement selon la Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques (Dares). Et sur le salon, les ateliers d'activités étaient légion : cuisine, voyage, danse, musique… Un dynamisme corroboré par le Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), qui affirme qu'en 2025, 41% de la population française aura plus de 50 ans et réalisera 51 % des dépenses de consommation.

Adapter son lieu de vie

Vous voulez vivre pleinement cette "seconde" vie et vous avez bien raison. Mais vous souhaitez aussi rester à votre domicile. A condition que votre logement soit sécurisé et adapté. Car chaque année en France, près d'un tiers des plus de 65 ans sont victimes de chutes, affirme l'Inpes (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé)! 

La maison connectée s'affiche donc comme LA solution d'avenir pour vous. Parmi les innovations dévoilées à l'occasion du Salon des Seniors, citons la solution de surveillance intelligente de Nively qui permet, en cas de situation de danger pour la personne âgée (chute, absence, errance…), d’envoyer une alerte aux aidants, pour sécuriser les résidents en maisons de retraite. Dans un autre genre, TivyLink et sa solution Majord’Home une plateforme de services, accessible à la personne âgée par le biais de son écran de télévision, se révèle aussi d'une grande efficacité. 

Reste que certains séniors préfèrent opter pour de l'immobilier locatif meublé géré avec services. Le Salon a donc fait un focus sur ces nouvelles résidences ainsi que sur les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Des solutions plus coûteuses bien évidement. Comptez en moyenne 1 949 € mensuels (selon une étude du portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches de 2016) pour un logement type EHPAD. Avec un surcoût sur Paris, qui avoisine le double. 

Mettre de l'argent de côté

Bref, que ce soit pour voyager, participer à des ateliers, adapter votre logement ou changer carrément de demeure,…  il vous faudra dépenser. Toutes ces activités ont un coût certain. Sachez toutefois qu'il existe plusieurs types d'aides financières comme le crédit d’impôt et la réduction de TVA pour les travaux d'aménagement, l'Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), conçue pour faciliter le maintien de la personne à son domicile. Mais c'est un fait, le reste à votre charge reste conséquent.

D'ailleurs l'inquiétude est grande parmi les Français, qui sont 74 %* à considérer que leur retraite est ou sera insuffisante compte tenu de leurs besoins. D'où un intérêt de plus en plus prononcé pour des solutions d'épargne. A la question « quelles sont les meilleures façons de préparer sa retraite », 36 % répondent « détenir un produit d’épargne à long terme » et 23 % « placer leur argent dans des produits spécifiquement adaptés à la retraite ». S’agissant des produits d’épargne, l’épargne individuelle (assurance-vie, Perp …) est préférée à l’épargne collective en entreprise. Notons enfin qu’un Français sur dix est prêt à souscrire un produit dépendance. 

 

En résumé, pour bien vieillir, anticipez et renseignez-vous sur les options existantes, sans oublier de placer de l'argent de côté pour ne pas être pris au dépourvu. 

Sources

*Enquête sur les Français, la retraite et l’épargne menée par le Centre d’Etudes et de Connaissances sur l’Opinion Publique (CECOP) en février 2018. Cette étude a été réalisée à l’initiative du Cercle de L’Épargne et d’Amphitéa en partenariat avec AG2R La Mondiale.