Logements neufs : les 5 choses auxquelles penser avant d'acheter sur plan

26 DÉCEMBRE 2018

Aménagements malléables, options multiples, retour sur investissement qui fait saliver : les arguments de l’achat sur plan sont nombreux. Si la formule a tout pour plaire (83 481 logements neufs vendus sur les 9 premiers mois de l’année 2018*), elle ne doit pas pour autant empêcher d’être attentif sur des points cruciaux. De la réservation à la livraison, restez aux aguets !

Quel avenir pour votre (futur) quartier ?
Des commerces à foison, des nouveaux transports à proximité, un complexe scolaire flambant neuf : si la maquette du vendeur est très attractive, l’ambiance qui régnera dans votre quartier à la livraison de votre logement (et dans les mois qui suivront) n’est pas contractuelle. Moralité : si vous vous apprêtez à investir dans un quartier dit « en devenir », renseignez-vous sur les projets réellement entérinés par la mairie dans les années à venir. Si votre futur nid se trouve dans un quartier qui « existe » déjà, quelques balades aux alentours suffiront à vous imprégner de l’ambiance.

Un prix au m2 qui fait parfois frémir
Il arrive, surtout lors du lancement des ventes, que les prix au m2 se situent au-dessus de la moyenne. Pas illogique quand on parle de logement neuf et de la fameuse « première occupation ». Dans certaines régions les m2 disponibles ne sont pas légion, les promoteurs misent aussi sur le fait que leurs offres trouveront toujours preneur**. Il vous faudra donc une nouvelle fois faire preuve de flair pour savoir si oui ou non vous ne payez pas trop cher le bien qui va sortir de terre.

Locataires, économisez !
Nombre d’acheteurs sur plan sont des primo-accédants. Si la signature d’une promesse de vente ne rime pas avec premier paiement, les futurs propriétaires devront respecter un échéancier qui débutera parfois plus d’un an avant la remise des clefs. Des mensualités à prévoir en plus du loyer du logement occupé en attendant le jour J. Pensez également à avoir une petite marge de manœuvre. Il n’est en effet pas rare que les travaux prennent un peu plus de temps que prévu…

Les salons immobiliers : le rendez-vous des chasseurs !
C’est LE moment où les vendeurs se montrent le plus flexibles. Gardez donc bien en tête que, lorsque vous mettez les pieds dans un salon immobilier, la « super offre » qui vous intéresse peut encore être négociée (prix du logement, frais de dossiers, aménagements sans frais etc). À l’instar du promoteur, vous avez vous aussi des cartes en mains…

Remise des clefs : le champagne*** attendra
Moment phare de votre achat, la remise des clefs peut parfois faire oublier quelques impératifs. Hors de question donc, de célébrer trop vite vos premiers pas chez vous. Les bulles se rafraîchiront donc bien sagement dans le frigo pendant que vous recenserez tous les vices apparents et autres défauts de conformité. Si vous considérez certains manquements comme graves (non raccordement des eaux, pièce pas terminée ou ne correspondant pas à l’acte de vente etc.), n’hésitez pas à refuser la livraison !

*Fédération des Promoteurs Immobiliers
** Moins d’un tiers de nouvelles commercialisations à Lyon, -26% en Île-de-France et -30% à Strasbourg de puis début 2018
*** L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération