En cours de chargement

En cours de chargement

Je loue ou j’achète mon premier logement

Vous vous apprêtez à signer votre premier bail de location ou vous envisagez d’acheter votre logement ? Recevoir les clés de son premier appart’ constitue toujours un moment marquant. Afin d’aborder sereinement cette étape, il est indispensable de bien se préparer. Ces conseils sont pour vous !

 

Location d’un appartement ou d’une maison

Vous recherchez un bien immobilier à louer ? Quand on est étudiant, apprenti ou jeune actif et que l’on souhaite pouvoir s’installer facilement, la location est une bonne solution. Dossier de location, visites, assurance, signature du bail, état des lieux, aides… Pour vous aider dans cette étape importante de votre vie, il est important de suivre quelques bonnes pratiques pour éviter tous désagréments. Suivez nos conseils.

Location : comment choisir le bon logement ?

Neuf ou ancien ? 

Vous faites peut-être partie de ceux qui préfèrent le charme de l’ancien. Ces appartements sont un peu plus exigus et coûtent généralement plus cher à chauffer, mais leurs loyers sont, en comparaison des logements neufs, un peu moins élevés. La location d’un appartement dans un immeuble de construction récente présente de son côté plusieurs avantages. Les logements y sont généralement plus spacieux, plus lumineux et mieux équipés : espaces de rangements, parkings, balcons... Ils sont aussi mieux isolés que les immeubles anciens, et par conséquent, moins gourmands en énergie. 

Meublé ou vide ?

Choisir un logement meublé est une option intéressante si vous avez besoin d’être mobile, car les contrats de location des appartements meublés sont établis pour une durée d’un an. Cette solution vous évite aussi l’achat de meubles et d’électroménager. Mais la souplesse de la formule se répercute sur le montant du loyer.
Un peu moins coûteuse, la location « vide » est également préférable si vous avez besoin de vous approprier votre lieu de vie et que vous souhaitez le meubler et le décorer à votre goût.

En colocation ? 

Si vous êtes célibataire et sans enfants, la colocation peut être une solution avantageuse :  le montant du loyer et les dépenses d’électricité, d’eau et d’abonnement à Internet sont répartis entre les colocataires. Mais ce système a aussi ses inconvénients. Le propriétaire peut vous imposer certaines contraintes, notamment en ce qui concerne vos garanties ou votre niveau de ressources.

Quelle localisation ? 

Si vous hésitez entre plusieurs logements, n’oubliez pas que la localisation reste un critère de choix important, sinon le plus important. Parmi les points à mettre dans la balance pour vous aider à prendre votre décision, la présence de commerces et de services de proximité, les facilités de stationnement et l’accès aux transports en commun, les espaces verts, le calme…

Premier appartement : des conseils pour le choisir

Hugo, de la chaîne Le Tatou, vous donne des conseils pour votre recherche du premier logement.

Bon à savoir

Vous avez entre 18 et 30 ans, vous souhaitez louer votre premier logement et vous n’avez pas de garant ? Que vous soyez étudiant, salarié, en mobilité professionnelle ou en colocation, vous pouvez bénéficier de la caution Visale. Pour en savoir plus.

 Vous êtes à la recherche d'un garant ?

Parce que déménager est une étape importante, La Banque Postale et Unkle s'associent pour permettre aux locataires de trouver un garant et aux propriétaires d'être rassurés. 

Quelles sont les étapes clés de la location d’un logement ?

La recherche

Pour dénicher le logement de vos rêves, Internet vous sera d’une aide précieuse. La plupart des sites d’annonces spécialisés vous proposent de mettre en place des alertes correspondant à des critères de recherche bien précis. N’hésitez pas à en faire usage ! Pour éviter de perdre votre temps en visites inutiles, si une annonce vous intéresse, contactez l’agence ou le propriétaire et posez-lui quelques questions avant de vous déplacer : garanties demandées, honoraires de l’agence, montant de la caution, etc.

Le dossier de location

Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, constituez votre dossier de location en double exemplaire. Cela vous permettra de le transmettre au propriétaire ou à l’agence immobilière dès la fin de votre visite. Parmi les éléments à fournir : une pièce d’identité, un justificatif de domicile, un justificatif de situation professionnelle, des justificatifs de ressources et votre dernier avis d’imposition si vous êtes jeune actif. Veillez à ce que votre dossier soit complet !  Votre garant, si vous en avez un, devra fournir les mêmes justificatifs. 

Bon à savoir

Le contrat de bail

Vous avez trouvé le logement idéal ? Avant de signer votre contrat de bail, prenez le temps de le lire très attentivement et faites préciser à votre bailleur les points qui ne vous paraissent pas clairs. Soyez notamment attentif à la durée du bail, au montant du loyer et des charges ainsi qu’aux clauses spécifiques éventuelles. 

L'état des lieux

L’état des lieux d’entrée dans le logement est réalisé au moment de la remise des clés. Ouvrez l’œil, prêtez attention à tous les détails et prenez le temps de faire une description détaillée de chaque pièce, et plus particulièrement de l’état des revêtements des sols, des peintures, etc.  

L'assurance habitation

Avant d’organiser l’état des lieux et de vous remettre les clés de votre nouveau nid, votre propriétaire vous demandera de lui fournir une attestation d’assurance habitation. La Banque Postale propose une assurance habitation réservée aux 18-29 ans, à partir de 5€ par mois pour un studio et 8€ par mois pour un 2 pièces durant les deux premières années(1) .
Si vous louez un appartement ou une maison en colocation, sachez que la Banque Postale propose aussi de l’avantage Coloc’(2) qui couvre l’ensemble des colocataires en un seul contrat. Pratique !

Un coup de pouce pour la rentrée des étudiants et des apprentis !

Du 8 juin au 29 août 2020 inclusbénéficiez de 2 mois offerts* sur votre prime la première année pour toute nouvelle souscription d’une Assurance Habitation Spéciale Jeunes.

*Offre valable, pour toute nouvelle souscription d’un contrat d’Assurance Habitation auprès de La Banque Postale Assurances IARD du 08/06/2020 au 29/08/2020 inclus. Offre valable également pour tout devis réalisé dans la période du 08/06/2020 au 29/08/2020 inclus et accepté dans la limite de validité de 30 jours. Offre valable uniquement pour les étudiants et les apprentis. Offre disponible par Internet.

Quelles sont les aides à la location d’un logement ?

Si vos ressources sont modestes, vous pouvez solliciter l’aide personnalisée au logement (APL) ou l’allocation logement à caractère social (ALS). Pour connaître les conditions d’attribution de ces aides, renseignez-vous auprès de votre caisse d’allocations familiales ou sur le site de la CAF.

Action Logement, un dispositif financé par les entreprises, accorde diverses aides financières aux jeunes locataires salariés :

  • l’avance Loca-pass est un prêt à taux zéro qui vous permet de verser le dépôt de garantie et de le rembourser en douceur sur une durée de 25 mois maximum,
  • la garantie Visale est une caution qui garantit à votre bailleur le paiement des loyers et des charges,
  • l’aide Mobili-jeunes est une subvention destinée aux jeunes en formation en alternance.

Bon à savoir

Si vous êtes étudiant, vous bénéficiez automatiquement de deux garanties supplémentaires incluses dans votre assurance habitation(1) :

  • Vous n’avez pas pu vous présenter à un examen ou à des épreuves de contrôle continu à la suite d’un accident et vous devez reprendre votre année d’étude ? La garantie «Budget examen» vous permet de percevoir une indemnité forfaitaire pour couvrir les frais occasionnés par votre redoublement.
  • Vous vous êtes cassé la jambe et vous ne pouvez plus pratiquer votre activité de loisirs habituelle ? La garantie «Budget loisirs» vous propose le remboursement de votre cotisation pour cette activité.

Acheter son premier logement

Si vous avez un emploi stable, que vous souhaitez vous installer en couple ou que vous envisagez de fonder une famille, l’achat de votre logement sera probablement plus judicieux que la location. Car contrairement à un loyer, la somme que vous dépenserez chaque mois pour le remboursement de votre prêt immobilier ne sera pas perdue : vous pourrez ainsi vous constituer progressivement un patrimoine immobilier.

Comment choisir son bien immobilier ?

  • L’emplacement
    Le premier critère de choix à prendre en compte lors d’un premier achat immobilier, c’est la qualité de l’emplacement du bien.  Proximité des services et des transports, environnement immédiat, calme… la localisation de votre logement constituera également l’un de vos meilleurs atouts si vous envisagez de le revendre après quelques années.
  • Appartement ou maison ?

La réponse dépend de vos préférences personnelles, mais aussi de l’espace dont vous avez besoin. L’achat d’un appartement présente l’avantage de pouvoir commencer « petit ». Quand vous revendrez votre bien, la plus-value que vous en retirerez pourra vous servir d’apport pour l’achat d’un logement plus grand. Les appartements sont généralement plus proches des services, des commerces et des transports en commun.
Les maisons sont plutôt situées à l’écart du centre-ville, vous aurez donc besoin d’un véhicule pour vous déplacer et faire vos courses. Vous pourrez en revanche bénéficier d’un environnement plus calme qu’en appartement, et peut-être même d’un jardin. Attention : les maisons de petites surfaces sont plutôt rares sur le marché.

  • Neuf ou ancien ?
    • L’ancien a plus de charme, le neuf est plus fonctionnel.
    • Le prix de l’ancien est généralement inférieur à celui du neuf, mais il ne tient pas compte d’éventuelles rénovations à effectuer. Le prix du neuf est plus élevé (de 15 à 25 % environ), mais vous n’aurez pas de travaux à réaliser.
    • L’offre de biens sur le marché de l’ancien est plus large que sur le marché du neuf, particulièrement en centre-ville.
    • Les charges d’entretien des biens anciens, notamment celles relatives à la copropriété, sont plus importantes que celles des constructions neuves.
    • Les frais de notaire sont moins élevés pour l’achat d’un bien neuf (entre 2 et 3 % du prix du bien) que pour un bien ancien (entre 7 et 9 %).

Quelles sont les étapes de l’achat immobilier ?

Définir son budget

Afin d’éviter les visites inutiles ou les coups de cœur trop chers pour vous, votre budget doit être précisément défini. En effet, en plus du prix du bien, vous devez inclure dans votre budget tous les frais annexes liés à l’achat : frais d’agence et de notaire, assurance emprunteur, frais de garantie, taxe foncière, frais de déménagement, de travaux, de charges de copropriété éventuelles…Tout cela servira à évaluer votre capacité d’emprunt. Elle sera calculée en tenant compte de votre revenu mensuel, de votre apport personnel éventuel et de votre capacité de remboursement, qui correspond à environ 30 % de vos revenus nets mensuels.
Dans l’idéal, votre apport personnel doit être équivalent à 10 % du coût de votre bien (hors frais de notaire). Il est toutefois possible d’emprunter sans apport, sous certaines conditions.

Bon à savoir

Faire plusieurs visites

Soyez patient dans votre recherche et multipliez les visites avant de prendre une décision. Cela vous permet d’obtenir une bonne idée du marché et de comparer les biens. N’hésitez pas non plus à demander à visiter le logement en fin de journée, afin de pouvoir évaluer la qualité de l’environnement sonore, surtout si vous achetez un appartement.  Si vous craquez pour une maison ancienne, il est également recommandé de faire une deuxième visite en vous faisant accompagner de professionnels. Ils pourront ainsi vous conseiller, notamment en ce qui concerne l’état général de la construction ou de la toiture. 

Faire une offre d’achat

Quand vous aurez trouvé votre bonheur, ce sera le moment de faire une offre d’achat. Vous y indiquerez par écrit le prix que vous êtes prêt à payer et la limite de validité de votre offre, par exemple huit jours. Si le vendeur l’accepte, cette offre constitue un premier engagement de votre part à acheter le bien.

Signer la promesse de vente

Le vendeur s’engage à vous vendre le bien pendant une certaine durée. Cela vous donne un délai de réflexion, mais vous devez verser une indemnité d’immobilisation (10% du prix de vente en principe) en contrepartie de l’engagement du vendeur.

Signer le compromis de vente 

Le vendeur s’engage à vous vendre le bien et vous vous engagez à l’acheter selon les conditions inscrites au contrat. Vous disposez d’un droit de rétractation de 10 jours.

Demander un financement auprès d’un organisme bancaire

Il ne vous reste plus qu’à terminer de remplir votre dossier de financement et à finaliser votre demande de prêt !

Bon à savoir

Si vous achetez un bien en construction « sur plans », vous signerez dans un premier temps un contrat de réservation, dans lequel le vendeur s’engage à vous réserver le logement, en contrepartie du versement d’un dépôt de garantie. Une fois la construction avancée, vous signerez un acte d’achat « en état futur d’achèvement » chez le notaire.

Comment faire une demande de financement pour l’achat d’un bien immobilier ?

  • Les prêts réglementés sont des prêts immobiliers encadrés par l’état. Parmi eux, le Prêt à l’Accession Sociale (ou PAS) est un prêt immobilier accordé en fonction de vos ressources. Il peut être associé à un Prêt à Taux Zéro (PTZ). Le PTZ est accordé aux primo-accédants sous conditions de ressources.
  • Le prêt à taux fixe vous permet d’emprunter à un taux qui reste le même pendant toute la durée du prêt : vous savez exactement combien vous coûte votre emprunt. La Banque Postale propose des prêts à taux fixes avec des taux parmi les plus bas du marché.

Bon à savoir

Si vous détenez un prêt immobilier à La Banque Postale et que votre bien est couvert par l’Assurance Habitation de La Banque Postale, vous bénéficiez automatiquement de la Garantie revente immobilière : Si vous avez besoin de revendre rapidement votre bien suite à un événement imprévu (mutation professionnelle, invalidité…), nous vous indemnisons(2) de la perte financière subie, jusqu’à 20 000 €(3).

(1)  Tarifs en vigueur au 01/01/2020. Offre valable sur votre prime d’Assurance Habitation (hors garanties complémentaires, dont le vol) pour toute nouvelle souscription d’un contrat d’Assurance Habitation auprès de La Banque Postale Assurances IARD. Offre valable exclusivement pour les assurés âgés de 18 à 29 ans inclus, qui souhaitent assurer leur résidence principale de 2 pièces maximum et qui optent pour un niveau de capital mobilier de 2 500 € pour une pièce, ou 5 000€ pour deux pièces, une franchise de 120 € et sans garantie des objets précieux.
(2)  Dans les limites et conditions prévues aux Conditions Générales et Particulières de votre contrat d'Assurance Habitation. 
(3) La Garantie revente immobilière est une garantie du contrat d’Assurance Habitation de La Banque Postale Assurances IARD accessible aux propriétaires ayant financé le bien couvert par un crédit immobilier à La Banque Postale ou une de ses filiales. L’indemnisation porte sur la perte financière subie en cas de revente précipitée du logement suite à un événement imprévu.

La Banque Postale Assurances IARD - S.A. au capital de 161 142 000 €. Siège social : 30 boulevard Gallieni – 92130 Issy-les-Moulineaux. RCS Nanterre 493 253 652.