Vacances solidaires : un été pas comme les autres

31 MAI 2018

Agir pour une cause, avoir un impact sur la société, développer ses compétences en créant du lien : ces motivations poussent plus d’un jeune français sur cinq* à s’engager comme volontaire ou bénévole. Leurs domaines de prédilection ? Œuvres  sociales et caritatives, sport, culture ou éducation populaire. Et si vous aussi, vous mettiez votre temps et votre talent au service des autres ? Cet été, on laisse sa serviette de plage au placard et on retrousse ses manches !

Bouger pour faire la différence

On est nombreux à penser que les choses doivent changer, moins quand il s’agit de passer à l’action. S’engager auprès d’une association ou d’une organisation pour quelques semaines ou quelques mois, c’est être un citoyen du monde actif et responsable. On sort de sa zone de confort pour s’ouvrir à d’autres horizons. Et si l’on donne beaucoup de soi, on reçoit encore plus en retour. Seuls prérequis : le goût des autres, un esprit grand ouvert et une bonne dose de motivation !

S’ouvrir au monde

Les chantiers internationaux, ce sont des missions de 2 ou 3 semaines qui réunissent des jeunes bénévoles venus du monde entier. Sauvegarde du patrimoine, solidarité sociale, protection de la nature : au-delà des actions concrètes menées sur le terrain, ces chantiers sont l’occasion de faire l’expérience de la vie en groupe au service d’un projet commun. Mais aussi de s’ouvrir au monde en échangeant avec des jeunes de pays et de cultures très différents et de renforcer ses connaissances linguistiques. L’auberge espagnole, en version solidaire non sous-titrée !

Suivez votre nature

Votre truc c’est la protection de la nature et des espèces en voie de disparition ? L’éco-volontariat vous attend ! Les ONG ont besoin de votre aide pour mener à bien leurs missions, depuis la lutte contre le braconnage à la protection des récifs coralliens, en passant par la surveillance des sites naturels protégés. Il faudra mettre la main à la pâte, mais aussi à la poche : votre participation financière, au-delà de vos frais de voyage et d’hébergement, permet aux associations et aux communautés locales de poursuivre leurs actions. Avant de choisir votre mission, réfléchissez à la façon dont vous pourrez la financer.

Sans frontières

Vous rêvez de dépaysement total, de choc culturel ? De partir à l’autre bout du monde pour apporter votre soutien aux populations locales ? Choisissez une mission de bénévole à l’étranger. Actions éducatives auprès des enfants, travail au sein d’une ferme bio, mission de reconstruction après une catastrophe naturelle… les domaines d’action ne manquent pas, ni les destinations. Une solution idéale pour les globe-trotteurs au grand cœur.

Près de chez vous

Pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour se rendre utile ! En été, de nombreuses associations locales ont besoin de volontaires, notamment pour accompagner des personnes handicapées en vacances, ou égayer le quotidien des personnes âgées ou en situation de précarité. Des missions qui demandent disponibilité, respect et écoute, et qui donneront du sens à vos vacances. 

Et pour les mineurs ?

L’engagement n’attend pas le nombre des années ! Depuis 2017, la loi de 1901 (art. 2bis) précise que tout mineur, quel que soit son âge, peut adhérer librement à une association si ses statuts le permettent. Et avant 16 ans, chacun peut désormais créer sa propre association avec l’accord de ses parents. Autre solution pour les jeunes bénévoles : la Junior Association, qui permet aux jeunes de 11 à 18 ans de monter leurs projets associatifs: https://juniorassociation.org/