Bac en poche et maintenant ?

04 JUILLET 2018

Après le stress des épreuves et le suspense interminable des résultats, le verdict est enfin tombé : vous êtes admis ! Félicitations ! Avant le grand saut dans la vie étudiante, voici l’heure des formalités et des questions pratiques à régler. #TalentBooster vous donne quelques pistes pour franchir ces étapes en douceur.

Un portail dédié aux étudiants

Demander une bourse d’études ou une aide au logement, trouver un appart ou un job… Entrer dans la vie étudiante, c’est aussi une tonne de démarches à entreprendre. Pour vous simplifier la tâche, le portail www.messervices.etudiant.gouv.fr regroupe toutes les informations utiles sur les aides et services auxquels vous avez droit. Vous pouvez également y suivre l’avancée de votre dossier social étudiant (DSE). Un outil super complet et pratique, à consulter sans délai !

Un toit pour soi ou à partager ?

Vous prenez votre envol hors du nid parental ? Bonne nouvelle : les solutions pour vous loger ne manquent pas. Pour les petits budgets, la colocation ou la chambre chez l’habitant en échange de services sont de bonnes alternatives au CROUS, souvent pris d’assaut. Envie d’indépendance ? A vous les joies du studio en ville ou de la résidence étudiante. Autre concept qui se développe : les KAPS, « Kolocations à Projets Solidaires », qui permettent de conjuguer études, colocation et actions de solidarité locale. http://rejoins.afev.org/kaps/

CVEC, passage obligé

A partir de cette année, pour une inscription à la fac ou dans un établissement d’enseignement supérieur, vous devrez fournir une attestation d’acquittement (ou d’exonération) de la Contribution de la Vie Etudiante et de Campus. La démarche s’effectue en ligne dès le 1er juillet sur http://cvec.etudiant.gouv.fr/. La CVEC s’élève à 90 € et permet de financer les services réservés aux étudiants : accompagnement social, activités sportives et culturelles, actions de prévention santé, etc.

Sécurité sociale étudiante : tout change, rien ne change !

Autre nouveauté 2018 : vous ne changez pas de régime de protection sociale. En clair, l’ancienne cotisation « sécu étudiante » de 217 € disparaît et vous restez affilié à la sécurité sociale de vos parents. Seul impératif : ouvrir un compte personnel sur le site ameli.fr, mettre à jour vos informations et votre carte vitale. Pour compléter les remboursements de la sécurité sociale, vous pouvez adhérer à la complémentaire santé de votre choix. Il faudra alors lui transmettre votre numéro de sécurité sociale personnel (N.I.R.).

Coup de pouce financier

Si vous n’avez pas encore constitué votre dossier social pour demander une bourse d’études ou de logement, il est encore temps de le faire sur le portail www.messervices.etudiant.gouv.fr. Des aides publiques locales (région, commune) existent également, et certaines grandes écoles accordent des aides aux étudiants boursiers. Vous ne répondez pas aux conditions d’octroi de bourse ? Les prêts réservés aux étudiants, proposés à des conditions avantageuses, peuvent également vous aider à financer vos années d’études.