Procrastination : résolutions de rentrée
En cours de chargement

En cours de chargement

Procrastination : demain, j’arrête !

Regarder des vidéos sur Youtube au lieu de réviser, repousser son inscription à la salle de sport, laisser les assiettes sales s’entasser dans l’évier... ça vous parle ? Vous n’êtes pas un cas isolé ! La procrastination, cette tendance à remettre nos obligations à demain, peut devenir votre ennemi n°1. La Banque Postale vous donne quelques trucs pour y remédier et surtout prendre de bonnes résolutions dès la rentrée !

Procrastination_picto1.png

Un moteur ou un frein

Pour certains, la procrastination n’est pas réellement un problème. Boostés par l’approche d’une deadline, ils sont plus créatifs et plus efficaces en travaillant à la dernière minute. Mais pour beaucoup d’autres, la procrastination s’accompagne d’un sentiment de culpabilité. L’impression de ne pas être à la hauteur altère la confiance en soi et renforce la crainte de ne pas réussir. Un vrai cercle vicieux ! Si cela vous est familier, rassurez-vous : il existe des solutions contre la procrastination.

Procrastination_picto2.png

Halte à la dispersion

Parmi les premières causes de procrastination : la distraction. Répondre à un coup de fil ou un texto, faire une pause sur Facebook, Instagram ou Youtube, consulter ses mails… Pas facile de résister aux sirènes des réseaux sociaux et aux centaines de sollicitations quotidiennes.  La bonne résolution ? Eteindre son téléphone quand on travaille, et installer des logiciels ou des extensions qui bloquent l’accès aux sites les plus chronophages.

Procrastination_picto3.png

Question de timing

Pour vous aider à atteindre vos objectifs, adoptez quelques astuces de gestion du temps. Une séance de travail découpée en tranches de 15 minutes vous semblera plus facile à surmonter qu’une séance d’une heure. Si c‘est plutôt la mise en route qui vous pose un problème, appliquez la règle des 5 minutes : définir un temps limité pour une tâche vous permettra de la débuter plus facilement… et sera souvent suffisant pour avoir envie de la terminer.

Procrastination_picto4.png

Après l’effort, le réconfort

Un devoir à boucler ? Un appart à ranger ? Pour vous encourager, décidez de vous accorder un moment d’activité plaisir une fois votre tâche accomplie. Regarder un épisode de votre série préférée, aller retrouver vos potes, jouer de votre instrument de musique ou simplement prendre le temps de flâner… Plus la récompense aura du sens pour vous, plus elle vous motivera !

Procrastination_picto5.png

Choisir plutôt que subir

La procrastination n’est pas synonyme de paresse, loin de là. Ceux qui procrastinent sont généralement très actifs afin d’échapper à leurs obligations. Et c’est justement le sentiment d’obligation qui est souvent à la source du problème. Pour le contourner, on peut remplacer le mot « obligation » par « choix » : « Je choisis de faire du sport parce que ça me fera du bien », « Je choisis de travailler mes partiels pour avoir de meilleures notes» … Il ne vous reste plus qu’à choisir de commencer aujourd’hui !