Trouver un job d'été : quand s'y prendre ?
En cours de chargement

En cours de chargement

Job d'été : et si tout se jouait au printemps ?

Ligne droite décisive au lycée ou à la fac, candidatures à peaufiner pour intégrer la formation de ces rêves à la rentrée (…) : au printemps, les « dossiers chauds » ne manquent pas. Il faut pourtant y ajouter la recherche d’un job d’été…

Il y a ceux pour qui le salaire perçu en juillet paiera le camping entre potes du mois suivant. D’autres, plus acharnés, profiteront du labeur estival pour financer l’année d’études à venir (et s’éviter le mix éreintant entre cours et job étudiant), leur permis de conduire, ou simplement placer leurs économies en cas de besoin. S’il rime avec liberté, le job d’été a pourtant un inconvénient : il faut s’y coller à une période durant laquelle on a bien d’autres choses à faire. Mais y penser maintenant (en se rendant par exemple à un forum dédié ou sur des sites comme studentjob et jobaviz), c’est se donner un maximum de chance d’en décrocher un.

Un job d’été dans la banque ? Et pourquoi pas !

Une fois que le combo CV - lettre de motivation a fait mouche, l’appréhension est parfois de mise à l’approche d’un entretien. Du calme, il ne s’agit pas du job de votre vie, y compris pour les petits malins qui ont décroché un rendez-vous dans une entreprise qu’ils adorent ou le domaine dans lequel ils souhaitent faire carrière (une idée à creuser d’ailleurs, par exemple pour les étudiants en commerce qui peuvent joindre l’utile à l’agréable en recherchant un job d’été dans une banque).
Commençons d’abord par votre interlocuteur : non, il ne s’attend pas à ce que vous soyez au niveau des collègues qui l’entourent depuis 10 ans. L’intransigeance laisse donc la place à un feeling qui est LA brèche dans laquelle il faut s’engouffrer.
Plus que votre CV, c’est votre personnalité et votre fraîcheur qui feront la différence. Poser des questions sur le job et l’entreprise, montrer une envie de bosser / d’apprendre, insister sur le fait que l’on est adaptable et prêt à s’attaquer à des missions variées : voilà des éléments à distiller au fil d’un entretien où certaines questions sont devenues des grands classiques :

  • se présenter et expliquer son parcours,
  • lister trois qualités et défauts,
  • les raisons de la candidature,
  • pourquoi est-ce que le recruteur vous choisirait vous plutôt qu’un autre candidat,
  • votre capacité à mixer travail en équipe et autonomie,
  • vos objectifs d’études,
  • le métier que vous aimeriez exercer plus tard etc...

Entretien pour job d'été : soignez votre body-language

Pour la forme, n’oubliez jamais que votre posture est elle aussi porteuse de messages. On attend donc de rentrer chez soi pour s’affaler dans son siège ou gigoter dans tous les sens (ceux qui ont tendance, par exemple, à multiplier le passage de main dans les cheveux, s’armeront d’un stylo pour effacer ce réflexe). Autre élément important : conserver un contact visuel quasi permanent avec son interlocuteur. Pour finir, essayez aussi d’adapter votre tenue. Bien entendu, on ne vous demande pas de ressortir la robe ou le costume-cravate porté au mariage de votre cousin Julien l’été dernier. Mais qu’il s’agisse d’un entretien d’embauche dans une banque, un restaurant ou pour bosser à la caisse du supermarché en bas de chez vous, faîtes un (petit) effort. Allez, on y croit !