En cours de chargement

En cours de chargement

Devenir parents

L’arrivée d’un premier enfant est toujours source de grande joie. Elle s’accompagne aussi de nouvelles responsabilités, de dépenses supplémentaires et parfois de grands changements. Voici quelques pistes afin de bien vous préparer à accueillir bébé.

Quel budget prévoir pour l'arrivée d'un bébé ?

Quels sont les principaux postes de dépenses lors de l’arrivée d’un enfant ?

Les jeunes parents dépenseraient en moyenne près de 500 € par mois pour leur bébé*. Pendant les trois premières années de la vie de votre enfant, les frais de garde représenteront la plus grande part de votre budget bébé, soit entre 150 et 300 €** par mois en fonction du mode de garde que vous aurez choisi (crèche, assistante maternelle, nounou à domicile…). Viennent ensuite les dépenses liées à l’alimentation, aux achats de vêtements et d’équipements, ainsi que les produits d’hygiène. A cela s’ajouteront enfin les coûts liés à la santé, comme les visites chez le pédiatre ou chez le médecin généraliste. 

L’arrivée de bébé rime immanquablement avec le besoin de nouveaux équipements comme du matériel de nurserie, un siège auto et des vêtements.
Côté maison, vous aurez peut-être besoin d’effectuer des travaux de rénovation ou bien tout simplement de repeindre les murs de la future chambre de votre bébé pour en faire un lieu accueillant.
Pour vous déplacer en famille en toute sérénité, l’achat d’une voiture plus spacieuse peut être nécessaire.
Nous vous proposons des solutions de financement adaptées à chacun de vos besoins.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Comment réaliser des économies pendant les premières années ?

Pour réduire la charge financière des premiers mois de votre enfant, n’hésitez pas à ouvrir une liste de naissance. Votre famille et vos amis pourront ainsi participer à l’achat des équipements dont vous avez le plus besoin, et cela vous évitera de recevoir trop cadeaux de naissances inutiles ou superflus. 

Pour vous équiper à moindre coût, l’achat d’occasion est une excellente solution. Il existe de nombreux sites de revente entre particuliers où il est possible de trouver du matériel de puériculture peu usagé à un prix abordable. Afin de ne pas faire courir de risques à votre enfant, soyez toutefois très vigilant sur l’état des articles que vous achetez. Certains équipements tels que les sièges auto doivent en effet être neufs pour garantir sa sécurité. Evitez également les meubles ou les accessoires vintage de type landau, chaise haute ou berceau, certes très décoratifs mais non conformes aux normes de sécurité actuelles.
Pas d’hésitation en revanche à composer sa garde-robe avec une partie de vêtements d’occasion (à l’exception des chaussures qui se déforment à l’usage). 

Autres pistes pour réaliser de réelles économies sur l’achat de jouets : les brocantes, les greniers et les caves des parents et amis, ou encore la carte d’abonnement à la ludothèque.
Au rayon des produits d’hygiène, les couches lavables offrent une alternative économique et écologique aux couches jetables. Pensez-y !

Bon à savoir

La Banque Postale Assurance Santé est partenaire de Programme Malin, une association qui promeut une meilleure nutrition pour les enfants en bas âge et leurs familles. Ce programme vous accompagne dès la naissance de votre enfant et jusqu’à ses 6 ans. Si vous êtes client de La Banque Postale et votre enfant également, une newsletter vous donnera régulièrement des conseils sur l’alimentation et la santé de votre bébé, accompagnés de recettes de cuisine faciles à réaliser et adaptées à chaque âge.
Programme Malin a également pour vocation d’aider les familles en fragilité financière, qui bénéficient d’accompagnement spécifique : bons de réductions sur l’achat de produits alimentaires pour bébés, ventes en ligne d’ustensiles de cuisine à prix privilégiés afin d’encourager les repas fait maison, etc. 

Les démarches à effectuer

Quelles sont les démarches à effectuer avant la naissance ?

Dès la confirmation de votre grossesse, il vous faudra :

  • Transmettre la déclaration de grossesse à votre caisse d’assurance maladie et à votre caisse d’allocations familiales.
  • Vous inscrire à la maternité.
  • Faire établir la reconnaissance de l’enfant par le père si vous êtes un couple non marié. Cette démarche peut aussi être réalisée au moment de la déclaration de naissance à la mairie.
  • Effectuer une pré-inscription dans les crèches proches de votre domicile ou vous rapprocher de la PMI, d’un relais d’assistantes maternelles ou des services de votre département pour trouver une assistante maternelle.
  • Déclarer votre grossesse à votre employeur ou à votre agence Pôle Emploi si vous êtes en recherche d’emploi. Cette déclaration est importante car elle vous permet de bénéficier des protections et des avantages prévus par le code du travail.

Bon à savoir

Quels sont les droits et les avantages des femmes enceintes au travail ?
Dès la déclaration de grossesse à votre employeur, vous bénéficiez d’une protection légale contre le licenciement. Des autorisations d’absence vous sont accordées pour vous rendre aux examens médicaux obligatoires tout au long de votre grossesse. Votre conjoint peut lui aussi bénéficier d’autorisations d’absence de son employeur pour vous accompagner à trois de ces examens. Selon les termes de la convention collective de votre entreprise, vous pouvez demander un aménagement ou une réduction de vos horaires de travail.

Quelles sont les démarches à effectuer après la naissance ?

La déclaration de naissance de votre enfant s’effectue à la mairie auprès d’un officier d’état civil, dans les 5 jours qui suivent la naissance de bébé. L’administration vous remettra alors des copies de son extrait de naissance et inscrira l’enfant sur votre livret de famille. Ce précieux document vous sera demandé lors des autres démarches administratives, notamment auprès de l’assurance maladie et de la CAF.

Informez rapidement les impôts afin que votre prélèvement à la source puisse être adapté à votre nouveau quotient familial.

A noter

N’oubliez pas de faire ajouter votre enfant sur votre contrat de Complémentaire Santé afin qu’il puisse être pris en charge dès sa naissance. Dans le contrat Assurance Santé de la Banque Postale les 6 premiers mois de cotisation sont offerts pour votre nouveau-né.

Les aides proposées

Quand est versée la prime de naissance ?

Sous conditions de ressources, votre Caisse d’Allocations Familiales vous versera la Prime à la naissance de la PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant) ou une prime à l’adoption si vous adoptez votre enfant. Une allocation de base vous sera par ailleurs versée chaque mois jusqu’au mois précédant le troisième anniversaire de votre enfant ou, en cas d’adoption, pendant 12 mois minimum dans la limite du 20e anniversaire de l’enfant. Les montants de ces primes et allocations sont réévalués chaque année.

Si vous êtes salarié, votre employeur peut vous accorder une prime de naissance, généralement versée par le contrat de mutuelle santé de l’entreprise. 

A noter

Votre complémentaire santé peut également vous accorder une prime à la naissance ou pour l’adoption. L’assurance santé individuelle Formule Famille(1) de La Banque Postale propose ainsi un forfait naissance, accordé sans conditions de ressources, qui peut atteindre 200 €. Renseignez-vous auprès d’un conseiller !

Bon à savoir

Votre épargne salariale peut être débloquée de façon anticipée et exonérée d’impôts si vous en faites la demande dans les 6 mois qui suivent la naissance de votre troisième enfant. 

Quelles sont les autres aides accordées aux jeunes parents ?

Si vous choisissez de travailler à temps partiel ou que vous cessez votre activité professionnelle pour élever votre enfant, la CAF vous versera (ou à votre conjoint) une Prestation Partagée d'éducation de l'Enfant (PréParE). 

Si votre enfant est gardé par une assistante maternelle agréée, une nounou à domicile, au sein d’une micro-crèche ou d’une association ou entreprise habilitée, une partie de vos frais pourront être couverts par le complément de libre choix de mode de garde.

D’autres aides peuvent être sollicitées auprès de votre Centre Communal d’Action Sociale, de votre département ou de votre région. Renseignez-vous !

Quels sont les avantages fiscaux quand on devient parents ?

L’arrivée d’un enfant change la donne en matière de fiscalité : une demi-part supplémentaire de quotient familial (base du calcul de vos revenus imposables) est accordée pour chacun des deux premiers enfants, puis une part supplémentaire par enfant à partir du troisième. Le montant de votre imposition sera donc allégé dès la naissance de votre premier enfant.

Si vous faites garder votre enfant en crèche, en garderie ou chez une assistante maternelle agréée, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt équivalent à 50 % de vos dépenses. Si votre enfant est gardé chez vous par une nounou, vous avez également droit à un crédit d’impôt au titre de l’emploi à domicile.

La protection de sa famille

Quels sont les examens de santé obligatoires pour mon enfant ?

Les premiers mois et les premières années d’un enfant sont décisifs pour sa santé. Le médecin réalisera les vaccins obligatoires, surveillera sa courbe de croissance, son développement psychomoteur et pourra déceler éventuellement une anomalie ou une maladie précoce. Un premier examen de santé est obligatoire dans les 8 jours qui suivent la naissance. Le médecin établira un certificat de santé, qui sera transmis à la PMI.  Un deuxième certificat de santé est établi à la visite obligatoire du 9e mois de l’enfant, puis un troisième au 24e mois.

Comment prévenir les risques d’accidents domestiques ?

Avant l’arrivée de bébé ou dès ses premiers mois, il est important de sécuriser son environnement afin d’éviter tout risque d’accident. Si vous avez un escalier, il faudra installer des barrières de protection à chaque niveau. Pensez également aux cache-prises, aux protections à poser sur les angles des meubles, aux systèmes de blocage de portes de placards… Sans oublier le baby-phone pour être averti  des pleurs de votre enfant dans son lit ou dans son parc. Pensez également à vous former aux premiers secours

Bon à savoir

Comment limiter les substances chimiques dans l’environnement de bébé ? Que faire pour éviter les accidents domestiques ? Santé Publique France a réalisé un site dédié à ces questions et d’autres, qui vous fournira de nombreux conseils pratiques. 

Mentions légales

LA BANQUE POSTALE ASSURANCE SANTÉ - S.A. au capital social de 3 336 000 €. Siège social : 30 Boulevard Gallieni 92 130 Issy Les Moulineaux. RCS Nanterre 440 165 041. Entreprise régie par le Code des Assurances.

 

L’Assurance Santé de La Banque Postale comporte des garanties d’assistance gérées et assurées respectivement par :

AWP FRANCE SAS dénommée par sa marque commerciale « Mondial Assistance » - S.A.S. au capital de 7 584 076,86 €. Siège social : 7 rue Dora Maar 93400 Saint-Ouen. 490 381 753 RCS Bobigny. Société de courtage d’assurances. Inscription ORIAS 07 026 669. www.orias.fr.

AWP P&C SA au capital de 17 287 285 €. Siège social : 7 rue Dora Maar 93400 Saint-Ouen. 519 490 080 RCS Bobigny. Société régie par le Code des assurances. Soumise au contrôle de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution 61 rue Taitbout 75436 Paris CEDEX 09. 

Santéclair – Société Anonyme au capital de 3 834 029 euros Ayant son siège au 7 Mail Pablo Picasso 44000 NANTES Immatriculée au RCS de Nantes sous le numéro 428 704 977 – N° TVA intracommunautaire FR 91 428 704 977

 

LA BANQUE POSTALE - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 6 585 350 218 €. Siège social : 115 rue de Sèvres 75275 Paris CEDEX 06. RCS Paris 421 100 645. Intermédiaire d’assurance immatriculé à l’ORIAS sous le n° 07 023 424.

 

Programme Malin – Association – 19 rue Martel 75010 PARIS – SIREN 809 502 453