Soutien scolaire : un coup de pouce pour réussir son année
En cours de chargement

En cours de chargement

Soutien scolaire : un coup de pouce pour réussir son année

Du primaire aux études supérieures, tous les élèves / étudiants peuvent faire face à des difficultés. À l’approche d’un dernier trimestre parfois décisif ou d’examens qui se profilent à l’horizon (brevet, bac, examens de fin d’année, concours d’entrée etc.), certains se rassurent (et progressent !) grâce au soutien scolaire. Cours en ligne, à domicile ou dans une association, cahier de vacances, stage intensif (…) : à chacun sa formule.

il_transverse_tutoring2x.png

Un dernier bulletin de notes en deçà des attentes ou un conseil de classe durant lequel des doutes ont été émis sur les capacités de votre enfant à s’adapter en classe supérieure vous ont récemment alerté. Problème : vous n’avez pas toujours le temps d’enchaîner une journée de travail avec deux heures à résoudre les exercices de maths du petit dernier ou les dissertations de votre fille qui vise une Terminale Littéraire. Pour faire face à ces difficultés, 26,2% des parents français font appel au soutien scolaire (source OCDE). Première option, souvent efficace lorsqu’il y a urgence de résultats : le professeur particulier. D’une à plusieurs heures par semaine, il se rend à votre domicile pour remettre en confiance votre enfant sur les matières où il semble le plus en difficulté. Un temps souvent précieux pour reprendre les bases ou permettre à l’enfant de mieux assimiler des concepts sur lesquels il décroche en classe. Parmi les structures les plus reconnues pour faire appel à ce type de prestations, Acadomia, Anacours ou encore Complétude. Toutes comptent dans leurs rangs des équipes capables d’assurer un soutien pour les programmes allant du primaire à l’enseignement supérieur. En cas de budget limité, il existe des organismes proposant un accompagnement par petits groupes (une dizaine d’élèves). Une solution intéressante également pratiquée dans certaines associations (l’AFEV, la Ligue de l’Enseignement, Coup de Pouce etc.). 

Bon à savoir 

Les avantages fiscaux dont les parents peuvent bénéficier en tant qu’employeur à domicile. En effet, à l’instar d’une nounou agrée, une réduction d’impôts correspondant à la moitié de la somme engagée pour le soutien scolaire est possible. Vous n’êtes pas imposable ? L’administration vous reversera cette même somme via un crédit d’impôts. Le paiement du professeur ou de son organisme, lui, peut se faire avec des chèques CESU. 

Accompagnement interactif

Les enfants pour lesquels un électrochoc n’est pas à l’ordre du jour apprécieront une alternative plus douce et leur laissant une plus grande liberté : le soutien scolaire en ligne (une formule que propose notamment le CNED). Avantages : des prix plus attractifs, la possibilité de travailler à son propre rythme, et une approche plus ludique pour une génération qui ne craint pas le face-à-face avec l’écran, bien au contraire. Sans être chronophage, cette option permet également de rester concerné durant la période estivale. Un temps mort idéal pour se réapproprier certaines connaissances ou aborder l’année à venir – surtout lorsqu’elle rime avec examens - sous les meilleurs auspices. Et vous éviter des bulletins de notes désagréables à lire…