Check-up : les détails à ne pas oublier quand on loue une voiture

07 MARS 2019

Vacances en famille, long week-end en amoureux, déménagement et autres besoins d’un jour etc. : qu’ils s’apprêtent à rouler en France ou à l’étranger, certains automobilistes optent pour la location d’un véhicule. Un choix aussi simple qu’efficace mais, que l’on passe par un loueur professionnel ou une plateforme mettant en relation des particuliers, il demeure important de ne pas aller trop vite en besogne. Revue des quelques détails qui peuvent compter.

Se renseigner sur le loueur…
Dans le cas d’une location à une structure qui n’aurait pas pignon sur rue – et plus particulièrement lors d’un séjour à l’étranger - il convient d’aller à la pêche aux informations sur le prêteur. Quelques clics suffisent généralement pour se faire une idée de son professionnalisme. Dans le cas d’une location à un particulier, on s’orientera donc vers un loueur « habitué » et à propos duquel les clients ont manifesté leur satisfaction.

… et les conditions de location
Kilométrage, assurance, franchise en cas d’accident : avec le coût de la caution (quasi systématique, on le rappelle !), ces options peuvent vite faire grimper l’addition. Mais c’est parfois pour la bonne cause, puisque choisir une assurance tout risque permet parfois d’éviter les frais relatifs à un incident même minime (une simple rayure rime parfois avec peinture neuve pour une partie de la carrosserie, qui coûte plusieurs centaines d’euros). Si le kilométrage n’est pas illimité, pensez à bien vérifier le coût du km supplémentaire. Enfin, pour le paiement, sachez qu’une Visa Premier vous permet d’être accompagné (et parfois totalement remboursé) en cas de sinistre.

Ne pas lésinez sur l’état des lieux
Peu importe que vos enfants piétinent ou que d’autres personnes attendent également leur véhicule : l’état des lieux et LE moment où il faut se concentrer. Quels que soient les détails que vous remarquez, demandez au loueur de bien les spécifier sur le document que vous signerez avant de prendre le volant. S’il s’agit d’un particulier, allez jusqu’à faire un petit check du niveau d’huile et de la pression des pneus ne fait jamais de mal. Idem pour l’essence, dont le litrage devra être similaire au départ et à l’arrivée. Pour les utilitaires, du matériel est parfois mis à votre disposition (chariot, sangles etc.). Pensez à contrôler leur état !

Vérifier… et revérifier
Cela va de soi, mais il convient de remettre le véhicule loué dans le même état qu’il vous a été confié (propreté comprise !). Par ailleurs, un petit coup d’œil sur votre compte bancaire dans les jours qui suivent la location vous permettra de vous assurer que vous n’avez pas réglé des frais qui n’étaient pas initialement prévus…
Allez, bonne route !