Actualité économique et financière
En cours de chargement

En cours de chargement

ACTUALITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE

Décryptez chaque semaine l'actualité et les grandes tendances économiques.

L’économie américaine continue à créer beaucoup d’emplois

La « Job machine » américaine n’est pas enrayée : en novembre, plus de 260 000 emplois ont été créés outre-Atlantique. C’est le signe qu’en dépit des turbulences générées par les tensions commerciales, l’économie américaine résiste bien, même si le chiffre du dernier mois a été un peu amplifié par la fin de la grève chez General Motors. De leur côté, les marchés financiers ont évolué en dents de scie ces derniers jours, au gré des avancées et des reculades des discussions entre les dirigeants chinois et américains.

A noter que le rendement de l’OAT 10 ans est repassé de nouveau en territoire positif. La réunion des pays de l’OPEP cette semaine s’est conclue par un renouvellement de l’accord adopté il y a un an visant à réduire leur production, en vue de soutenir le prix du pétrole. De fait, ce dernier a réagi positivement à cette annonce.

Sur le plan budgétaire, les marges de manœuvre des Etats de la zone euro sont limitées.

D’autres facteurs, notamment l’abondance de la production américaine, devraient cependant encore peser sur le cours du brut. Beaucoup dépendra aussi des anticipations de croissance des investisseurs, en lien avec le règlement ou non du conflit commercial sino-américain. De ce point de vue on peut s’interroger sur ce que la politique économique peut encore apporter pour soutenir la croissance. Du côté de la politique monétaire, beaucoup a déjà été fait.

Les réunions de la Fed et de la BCE de cette semaine ne vont sans doute pas se solder par des décisions majeures. Sur le plan budgétaire, les marges de manœuvre des Etats de la zone euro sont limitées (voir notre Focus). Le soutien apporté par le budget allemand devrait être modeste au cours des deux années à venir. Dans un environnement de taux bas, est-ce le moment de financer des investissements porteurs d’avenir ? La nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, répond positivement, en proposant un Green New Deal pour l’Europe. Mais dans les faits, il faut plutôt s’attendre à une réallocation de fonds qu’à une injection massive d’argent frais.