Comprendre les spécificités du prêt habitat, un prêt modulable

Le « prêt habitat » est un prêt immobilier du secteur libre, par opposition aux prêts réglementés par l’État tels que les prêts conventionnés ou les prêts épargne-logement. Autrement dit, les prêts du secteur libre sont indépendants des aides de l’État. Distribués par l’ensemble des banques généralistes ou spécialisées dans le crédit immobilier, leur taux est librement fixé par le prêteur.

Un emprunt sans montant minimum

Toute personne recherchant un financement pour son logement peut recourir à un "prêt habitat". Le prêt immobilier peut servir à financer l'achat ou la construction d'un bien et l'acquisition d'un terrain. Dans le cas de la réalisation de travaux, ceux-ci peuvent être financés par un "prêt habitat" si un permis de construire est nécessaire à leur réalisation ou si leur montant est supérieur à 75 000 €. Dans les cas contraires, ils sont financés par un prêt à la consommation. En plus de votre apport personnel, le "prêt habitat" peut venir compléter d'éventuels prêts aidés (Prêt à Taux Zéro par exemple) pour boucler le financement de l'opération immobilière.

A noter : Chaque banque possède sa propre grille de taux, établie en fonction du montant emprunté, de la durée du prêt, de l’apport personnel…

Un crédit amortissable ou pas

Bien souvent, le "prêt habitat" est un crédit amortissable. Ainsi, chaque mensualité de remboursement est composée d'une partie d'intérêts et d'une partie de capital. Au fil du temps, la part d'intérêts diminue et la part de capital augmente.

L’emprunteur peut également s’orienter sur des prêts in fine. Leur principe est simple : avec des mensualités uniquement constituées d’intérêts, le capital est remboursé en une seule fois, en fin de prêt. Le prêt relais est un exemple de prêt in fine.

Le prêt modulable

Votre prêt habitat, à taux fixe ou variable, est modulable si vous pouvez choisir de modifier le montant de vos remboursements mensuels en cours de prêt. La quasi-totalité des établissements de crédits proposent cette possibilité. Cette souplesse est très intéressante car elle permet de faire varier les montants de la mensualité en fonction de votre situation financière. Vos revenus augmentent ou vos charges baissent ? Vous pouvez consacrer une part plus importante de vos revenus au remboursement de votre prêt. En augmentant vos mensualités, la durée du prêt sera ainsi plus courte, et le coût global de votre prêt moins élevé. À l’inverse, si vous désirez réduire le montant de vos mensualités, en raison de difficultés financières passagères notamment, la durée de votre crédit s’allongera en proportion. Conséquence, le coût global de votre crédit augmentera aussi.