Les étapes essentielles pour faire construire sa maison

Bien souvent, les particuliers s’adressent à un constructeur spécialisé proposant d’acheter une maison clé en main. Mais vous pouvez aussi décider de conduire vous-même le projet, si vous pensez en avoir le temps et les compétences. Dans tous les cas, vous devez préparer soigneusement chaque étape de votre dossier.

L’achat d’un terrain à bâtir

Si vous achetez un terrain isolé, hors lotissement, assurez-vous de sa constructibilité et de sa superficie exacte. Soyez vigilant sur les caractéristiques du terrain (forme, pente, accessibilité, orientation, qualité du sol…) car elles peuvent avoir des répercussions sur le coût de la construction. Posez-vous les questions suivantes : est-il situé dans une zone à risques naturels ? Quelle est la nature du sous-sol ? Existe-t-il d’éventuelles servitudes (droit de passage par exemple) ? Et attention au terrain non viabilisé. Vérifiez qu’il est raccordé aux réseaux collectifs d’eau potable, d’assainissement, de gaz, d’électricité et de téléphone. Faire raccorder un terrain peut représenter un surcoût très important.

Acheter un terrain à bâtir dans un lotissement vous offre plus de garanties. Il est viabilisé et a fait l’objet d’un bornage. En revanche, vous êtes tenu de respecter des règles plus contraignantes que sur un terrain isolé. Vous devez tenir compte du style architectural, du choix des couleurs et des matériaux, mais aussi des plantations.

L'obtention du permis de construire

Avant de démarrer la construction, vous devez impérativement obtenir un permis de construire. Cette formalité permet à l’administration de vérifier si votre projet de construction respecte bien les règles d’urbanisme en vigueur. La demande est déposée à la mairie de la commune où se situe la construction. L’architecte ou le constructeur peut se charger de cette formalité en votre nom. Une fois votre dossier complet enregistré, la mairie dispose d’un délai de 2 à 5 mois pour instruire votre demande.

La construction de la maison

La plupart des particuliers s’adresse à un constructeur spécialisé et signe avec lui un Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI). La maison est achetée clé en main pour un coût fixé dès le départ.

Vous pouvez également choisir de prendre en main la direction des opérations. Vous devrez alors sélectionner tous les entrepreneurs (maçon, couvreur, plombier…) puis signer avec chacun un contrat d’entreprise définissant précisément les travaux à réaliser. Soyez vigilant car ce type de contrat n’est pas réglementé : à vous d’en fixer le contenu. Cette méthode est à envisager si vous êtes capable d’assurer la coordination et la surveillance des travaux.

Enfin, une dernière solution  consiste de recourir à un architecte. En lui confiant une mission complète de « maîtrise d’œuvre », il assure la conception de votre projet et vous assiste pour la demande de permis de construire. Il sélectionne avec vous les entreprises chargées des travaux et dirige le chantier jusqu’à la réception. Son intervention a un coût : comptez, en moyenne, 10% du montant des travaux de construction.