Achat immobilier : le coût total de votre opération

Au moment de l'achat du logement, il faut payer le prix du bien, mais pas seulement... L'opération induit différents frais à chiffrer pour établir un plan de financement adapté à ses revenus et son niveau de vie.

Le prix d'achat du bien

Si le vendeur a confié la vente de son bien à un agent immobilier, le prix à payer pour l'achat du bien comprend les honoraires de l'agent. S’il s'est adressé à un notaire, ses honoraires seront dus.

Les frais de notaires

Pour l'achat d'un logement ancien, les frais de notaire représentent, en tout, 7 à 8% du prix du bien (hors la commission de l'agent immobilier).

Sous ce terme, différents frais sont classiquement regroupés. Tout d'abord, les droits à payer au fisc. A eux seuls ils constituent les trois quarts de la note. Ensuite, il faut ajouter la rémunération du notaire (appelée émoluments) ainsi que les débours. Les débours recouvrent les différentes dépenses engagées par le notaire que l'acquéreur doit lui rembourser. Pour un logement neuf, le prix affiché comprend la TVA à 20 %. Néanmoins, les frais de notaire sont réduits (de l'ordre de 2 à 3%).

Les frais liés au crédit

Lors de la conclusion du contrat de prêt, l'emprunteur doit verser des frais de dossier ainsi que les frais liés à la mise en place de la garantie : l’hypothèque, le privilège de prêteur de deniers ou encore le cautionnement. L'un ou l'autre de ces dispositifs permettra à la banque d'obtenir le capital restant dû si l'emprunteur vient à ne plus honorer les mensualités de son prêt.

Les frais en cas de travaux

Il est souvent nécessaire, voire indispensable, lors de l'acquisition d'un bien non rénové, de réaliser des travaux d'isolation, de mise aux normes des installations électriques et de gaz, d'embellissement et d'aménagement. Pour éviter les mauvaises surprises, il est important de les faire chiffrer par des artisans car il est difficile pour un non professionnel de les évaluer. Le coût des travaux peut être financé par le prêt immobilier souscrit pour l'acquisition.

En cas de construction d'une maison

Les frais de raccordement aux différents réseaux (électricité, eau, égout) viennent s’ajouter au prix de la construction.

Les frais liés à un achat en copropriété

Le syndic de l'immeuble demande à chaque copropriétaire une participation au fonds de roulement sans compter la provision pour charge qu'il faut payer chaque trimestre.

La taxe foncière

La taxe foncière est due par tout propriétaire d'un bien immobilier au 1er janvier de l'année. Le propriétaire d'une maison, d'un appartement ou d'un terrain au 1er janvier  devra payer la taxe foncière à l'automne suivant  (ou sur les 10 premiers mois de l'année en cas de mensualisation). Les constructions neuves peuvent, cependant, être exonérées de taxe foncière pendant 2 ans.


A noter : le prix d'un déménagement doit également être pris en compte. En effet, en fonction du volume à transporter, du nombre de kilomètres à parcourir entre votre ancien logement et le nouveau, de la facilité du déménagement (ascenseur, possibilité de recourir à un monte-meubles…), et de la période, la facture peut être très élevée.