Pour faciliter la transition énergétique de votre structure, appuyez-vous sur La Banque Postale !
En cours de chargement

En cours de chargement

Pour faciliter la transition énergétique de votre structure, appuyez-vous sur La Banque Postale !

Lecture 3 min

Chaque acteur économique a un rôle à jouer dans la transition énergétique et écologique (TEE). Pour amorcer ou approfondir une telle transition, voire la transformer en transition juste, c’est-à-dire avec une dimension sociale, La Banque Postale est votre alliée, légitime et engagée. Adrienne Horel-Pagès, Directrice de l’engagement citoyen, La Banque Postale, vous explique pourquoi et comment.

La Banque Postale veut sensibiliser les acteurs économiques sur la transition énergétique et écologique : pourquoi ?

Portrait d'Adrienne Horel-Pagès
Adrienne Horel-Pagès, Directrice de l'engagement citoyen, La Banque Postale

Directrice de l'engagement citoyen, La Banque Postale.

Parce que La Banque Postale est une entreprise citoyenne. Cet engagement citoyen est pour nous bien plus qu’un slogan. C’est une ambition réaffirmée dans le cadre de notre plan stratégique 2030, à développer en tant qu’entité bien évidemment, mais que nous voulons aussi porter vis-à-vis de nos clients et de nos collaborateurs. C’est aussi ancré dans notre histoire : La Banque Postale est née avec une mission d’accessibilité bancaire. A ce titre, nous comptons 1,5 million de clients qui sans nous seraient exclus du système bancaire, et autant de clients en situation de fragilité financière. Cette dimension sociale fait écho à ce que l’on nomme la transition juste, c’est-à-dire le fait que la nécessaire transition énergétique et écologique - ou TEE - ne peut se faire que si c’est socialement accepté et porteur. En résumé, tant notre ambition que notre origine nous obligent en la matière.

A l’égard de nos clients, nous pensons la transition énergétique et écologique comme porteuse d’innovation, j’en veux pour preuve nos offres spécialement dédiées, et porteuses de transformation : les enjeux environnementaux sont pris en compte dans la conception de nos offres. 

 

Comment en tant qu’entité corporate, La Banque Postale est-elle engagée dans la transition juste ? Quelles sont ses réalisations ?

Je ne peux prétendre à être exhaustive en la matière, mais à travers quelques réalisations il est possible de comprendre la légitimité forte de notre groupe.

Si l’on regarde sous le prisme du changement climatique, il faut se souvenir que La Banque Postale est la première banque ayant formalisé sa contribution à la neutralité carbone sur son périmètre opérationnel depuis 2018, y compris en incluant les déplacements collaborateurs sur les trajets domicile-travail. Nous visons zéro émission nette pour 2040 quand l’Accord de Paris fixe comme horizon 2050, et nous sommes engagés dans l’initiative Science Based Target de certification de nos trajectoires.

Une autre réalisation ? Notre fonds carbone, créé en 2015, qui repose sur un système de monétisation interne de notre empreinte carbone, permet de financer des projets internes de réduction de l’empreinte carbone de notre entreprise ainsi que des projets externes, labellisés bas carbone, que nous sommes fiers de soutenir parce qu’ils ont un impact écologique fort sur le territoire national.

Sur le terrain de la finance responsable, mi-avril 2019, La Banque Postale a émis avec succès sa première obligation verte, d’un montant de 750 millions d’euros, dans le cadre d’une opération dédiée au refinancement de projets d’installation d’énergies renouvelables. C’est une première étape, car notre groupe entend devenir un émetteur régulier sur le marché des obligations vertes, sociales et durables.

Enfin, nous travaillons à la création d’un indicateur de mesure de l’impact environnemental, social et territorial avec le souhait d’en faire à l’horizon 2023-24 un indice de place, utile à tous, et contributeur du changement.

 

Comment l’implication du groupe au service d’une transition juste influe-t-elle sur la relation client ?

Parce que nous nous sommes lancés il y a plusieurs années dans la TEE, nous mesurons pleinement son potentiel, les bénéfices à en attendre mais aussi les prérequis d’une telle démarche. Notre présence sur tout le territoire et donc notre proximité avec chaque client fait de La Banque Postale LE bon accompagnateur pour chaque acteur économique – entreprise, collectivité, bailleur social, association – qui veut se lancer ou approfondir sa transition énergétique. Il est des secteurs d’activités qui sont particulièrement bien placés pour cela, car ils portent en eux une profonde capacité d’innovation, mais nous souhaitons accompagner chaque client, avec une approche de conseil spécifique.

 

Une ambition, une légitimité, une approche en matière de TEE ne suffisent pas pour bien accompagner les clients. Il faut des outils. Quels sont ceux que La Banque Postale met à leur disposition ?

De manière très synthétique, on peut dire qu’à chaque situation correspond une offre. Car la panoplie est large : elle commence avec les prêts verts et va jusqu’à l’investissement socialement responsable (ISR), en passant par les obligations vertes et les crédits à impact.

Le prêt vert est sans nul doute l’outil le plus connu et le plus utilisé, que ce soit chez les particuliers ou parmi les personnes morales, privées ou publiques. On sait sans doute moins que les prêts verts peuvent être adossés à une émission de green bonds et que ce mécanisme peut intéresser dès lors les bailleurs sociaux, les ETI, etc.

Les bailleurs sociaux et les collectivités locales peuvent aussi s’emparer de notre plateforme d’autodiagnostic énergétique, EDE, très utilisée déjà par nos clients entreprises : c’est un outil qui guide le client dans ses travaux de performance et de rénovation énergétique.

Enfin, en termes de financement, certaines entreprises peuvent se tourner vers les fonds d’investissement thématiques, labellisés ISR. Pour notre part, nous disposons notamment d’un fonds, LBPAM ISR Actions Environnement, dont l’objectif est d’investir dans des entreprises qui apportent des solutions à la transition énergétique : ce fonds dispose aussi du label Greenfin dédié à la finance verte.