Grâce au viager, la coopérative lyonnaise aide les personnes âgées à vieillir bien entourées - Associations - La Banque Postale
En cours de chargement

En cours de chargement

Grâce au viager solidaire, la coopérative lyonnaise aide les personnes âgées à vieillir bien entourées

Lecture 2 min

Rester chez soi, à son domicile, là où on a tous nos souvenirs et où on aimerait s’en créer encore quelques-uns, c’est tout ce que demande Margueritte, 91 ans. Mais pour réaliser ce rêve, il faut lui faciliter son quotidien. C’est à ce moment là qu’intervient Aurélien, de la SCIC les 3 Colonnes, en lui proposant une solution innovante : le viager solidaire.

Portrait d'Aurélien Paullier
Aurélien Paullier, Responsable du pôle social immobilier à la SCIC Les 3 Colonnes, à Ecully

Responsable du pôle social immobilier à la SCIC Les 3 Colonnes, à Ecully

Il y a des gestes qui ne trompent pas. En avril 2020, Aurélien Paullier a reçu d’une dame de 85 ans, domiciliée à Saint-Cyr-sur-Mer dans le Var, un panier en osier rempli de kumquats, avec un petit mot : « Juste un sourire, amicalement, Jacqueline ». « Voilà le genre de rayons de soleil que nos bénéficiaires nous envoient au quotidien », raconte ce responsable de la SCIC Les 3 Colonnes. Signe de la place qu’occupe cette coopérative, fondée en 2013 à Lyon, dans la vie des personnes âgées qu’elle accompagne. Son principe est ingénieux : financer le maintien à domicile des seniors par le « viager solidaire », une vente en viager de leur logement en échange d’une rente mensuelle à vie et de services qui améliorent leur quotidien (accompagnement personnel, aménagement du domicile, téléassistance…),  leur permettant de vieillir à la maison. Le tout de façon non lucrative. Une fois libéré, le logement pourra être recyclé de façon solidaire, par exemple en étant loué ou revendu à des personnes à revenus modestes. L’idée est née dans l’esprit de Sébastien Tchernia, cofondateur de cette Société coopérative d’intérêt collectif, après avoir lui-même été confronté à l’entrée en dépendance de sa grand-mère. 

Depuis, le succès de la formule se confirme année après année. « Nous avons aujourd’hui 250 bénéficiaires, en majorité dans la région lyonnaise, mais aussi ailleurs en France », dénombre Aurélien Paullier.
Pour ces personnes âgées, l’intérêt n’est pas seulement financier, mais aussi humain : la coopérative est presque pour elles comme une seconde famille. Cela fut démontré, une nouvelle fois, par la crise sanitaire. « Durant cette période, nous avons adapté nos services pour ne pas distendre les liens. Nous avons notamment installé des tablettes chez nos bénéficiaires pour garder le contact par visio, par exemple en partageant des repas, dont celui de Noël : nous avons envoyé à tous un panier contenant l’entrée et le plat, et préparé le dessert ensemble à distance ! »

Pour financer ses opérations, la SCIC Les 3 Colonnes s’appuie sur plusieurs partenaires, dont depuis 2019 La Banque Postale. « C’est notre premier partenaire bancaire, qui nous a permis de financer 15 viagers solidaires sur l’année écoulée, précise Aurélien Paullier. Il y a des valeurs qui nous rapprochent : l’accès à tous, le côté non discriminant… » Cette relation devrait encore se consolider dans l’année à venir : portée par un intérêt toujours croissant, notamment des collectivités locales, la coopérative de 13 salariés basée à Ecully prévoit de doubler le nombre de ses opérations.